Présentation des 5 filières

  • Médecine
    • Le métier  : Face aux problèmes de santé, le médecin doit enquêter. Il observe, examine et interroge son patient afin de récolter les indices qui lui permettront de poser un diagnostic. Au vu des résultats, il peut prescrire des traitements pharmaceutiques, donner des conseils, prodiguer des soins ou proposer des opérations chirurgicales
    • Les études : Elles se divisent en 3 cycles
      • Cycle du DFGSM (Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales) : de la PACES jusqu’à la 3ème année, ce cycle permet l'apprentissage des sciences fondamentales et de la sémiologie. Il est composé de cours magistraux, de Travaux Pratiques et de stages à l'hôpital.
      • Cycle du DFASM (Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales) : appelé plus communément “externat”, ce cycle dure 3 ans. A ce stade les étudiants deviennent salariés du CHU. Ils alternent entre mois de stage à l'hôpital et mois de cours.
      • Cycle de l’internat : il dure entre 3 et 5 ans en fonction de la spécialité médicale choisie en fin de 2ème cycle. Ce cycle mène au Diplôme d’Etat de Docteur en Médecine. Pendant l’internat, sa formation devient majoritairement pratique : il peut prescrire et prendre des décisions concernant son patient.
schéma
  • Pharmacie
    • Le métier : C’est une filière qui ouvre beaucoup de voies tellement les débouchés sont vastes ! Le pharmacien peut aussi bien exercer en officine que dans l’industrie cosmétique, en passant par l'hôpital, la santé publique, l’industrie pharmaceutique… Il y en a pour tous les goûts. Il a une large connaissance des médicaments et substances ainsi que de leurs actions sur le corps. Il donne de précieux conseils et est vigilant aux effets secondaires possibles suite à l’usage d’un médicament ou d’une substance.
    • Les études : elles se divisent en 3 cycles
      • Cycle du DFGSP (Diplôme de Formation Générale en Sciences Pharmaceutiques) : allant de la PACES jusqu’à la 3ème année, il permet l’apprentissage des sciences fondamentales de la pharmacie (biologie, chimie, immunologie, physiologie,...). Il est composé d’une alternance de cours magistraux (le matin) et de Travaux Pratiques (l’après-midi). Un stage d’été de 6 semaines en officine doit être validé durant ce cycle.
      • Cycle du DFASP (Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Pharmaceutiques) : pendant ces 2 années, la formation commune entreprise pendant le cycle DFGSP continue mais en plus de celle ci, l'étudiant en 4e année doit choisir une formation optionnelle. Cette formation correspond à la spécialité envisagée pour la suite des études, il y en a 3 : officine, industrie, et hôpital/recherche/biologie.
      • 3ème cycle : il dure 1 an pour les spécialités officine et industrie et 4 ans pour le parcours de l’internat. La sélection de l’internat se fait sur concours et permet de faire les spécialités d’hôpital, de recherche et de biologie. La fin de ce dernier cycle est marquée par l’obtention du Diplôme d’Etat de Docteur en Pharmacie après soutenance d’une thèse
schéma pharma
  • Odontologie
    • Le métier : Le chirurgien-dentiste est un professionnel de santé qui s’occupe médicalement de la bouche, des dents, de la gencive et des maxillaires. Il soulage, répare et veille aussi à l’esthétique du sourire. Grâce à son savoir-faire et à son équipement, il peut soigner caries, granulomes et autres abcès dentaires, dévitaliser et détartrer les dents, intervenir pour les tailler ou les reconstituer, poser des prothèses, des bridges ou des couronnes et proposer des interventions chirurgicales. Le métier requiert donc des compétences à la fois sur le plan théorique et sur le plan pratique.
    • Les études : elles se divisent en 3 cycles
      • Cycle du DFGSO (Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques) : allant de la PACES jusqu’à la 3ème année, c’est un cycle à la fois théorique (enseignements magistraux de sciences fondamentales et de pathologies médicales) et pratique (qui nécessite l’acquisition d’une trousse dentaire qui servira pour toute la scolarité). Dans le cadre des Travaux Pratiques, ils apprennent à se servir des instruments de travail sur des mannequins.
      • Cycle du DFASO (Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Odontologiques) : appelé aussi “externat”, ce cycle dure 2 ans. Les étudiants sont alors salariés de l'hôpital ce qui leur permet de soigner des patients dans le centre de soin dentaire. Ces stages cliniques sont en alternance avec les cours théoriques.
      • 3ème cycle : si l’étudiant choisit de passer le concours de l’internat (et le réussi), ce cycle (appelé cycle long) aura une durée de 3-4 ans et vise à former des orthodontistes, des chirurgiens spécialistes et des spécialistes des pathologies dentaires lourdes. Si l’étudiant choisit de ne pas passer le concours de l’internat ou bien s’il ne l’a pas eu, ce 3ème cycle (appelé alors cycle court) durera 1 ans. Cette année vise à préparer l’étudiant, toujours externe, à la pratique autonome de la chirurgie-dentaire. Dans ce cadre, l’étudiant devra effectuer un stage de 200h minimum chez un chirurgien dentiste en exercice.
schéma odonto
  • Maïeutique :
    • Le métier : Les sages-femmes et maïeuticiens sont les professionnels de santé dont le rôle est d’accompagner les femmes enceintes en bonne santé, du diagnostic de grossesse jusqu’au jour de l’accouchement. Ils examinent les patientes afin de déclarer leur grossesse puis assurent leur suivi prénatal. Au fil des mois, ils animent des séances de préparation à la naissance (exercices de relaxation, sophrologie, yoga…), prescrivent et effectuent tous les examens nécessaires. Ils peuvent aussi faire le diagnostic de pathologies maternelles et surveillent l’évolution des potentiels facteurs de risque. Aidés par les nouvelles technologies de pointe (monitoring, échographies…), les sages-femmes et maïeuticiens assurent seuls la plupart des accouchements. Suite à la naissance, ils s’occupent du nouveau-né, vérifient qu’il soit en bonne santé et accomplissent les gestes de réanimation si nécessaire.
    • Les études : elles durent 5 ans et se divisent en 2 cycles
      • Cycle du DFGSM (Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques) : il dure 3 ans, PACES comprise. Il est centré sur l’apprentissage des sciences fondamentales (biologie, physiologie, pharmacologie), de la sémiologie et de la santé publique. Durant ce cycle, les stages à l'hôpital ont une place importante puisque cela représente un tiers de la formation des étudiants de 2ème et 3ème année.
      • Cycle du DFASM (Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques) : il dure 2 ans et est axé sur la prévention et la détection des pathologies et des grossesses à risque. Il est rythmé par des stages en maternité, en pédiatrie et chez des sages-femmes libérales. Il se termine par la soutenance d’un mémoire.
schéma sage-femme
  • Kinésithérapie :
    • Le métier : Le masseur-kinésithérapeute réalise de façon manuelle ou instrumentale des actes destinés à prévenir, rétablir ou suppléer l’altération des capacités fonctionnelles de ses patients. Il peut aussi bien traiter des affections bénignes que des traumatismes dus aux accidents. Du nourrisson au sportif de haut-niveau, en passant par le cadre fatigué ou la personne âgée, les patients sont tous différents. Le kinésithérapeute doit tenir compte de leur état physique et de leurs besoins. Il peut faire appel à différentes techniques : massages répétés sur une zone douloureuse, mouvements de gymnastique, utilisation de crèmes, d’ultrasons, de la chaleur, d’eau, du froid, de l’électricité, etc. Il donne aussi des conseils au patient afin qu’il puisse s’auto-rééduquer et éviter de rencontrer à nouveau les mêmes difficulté.
    • Les études : Elles durent 5 ans et débute par l’année de PACES. Puis, suite à la PACES et pour les 4 années qui suivent, l’étudiant va intégrer l’Institut Régional de Formation aux Métiers de Rééducation et de Réadaptation, qui est payant. Il va alors alterner entre une formation scientifique théorique et les stages professionnels dont la quantité croît au fur et à mesure de l’avancement dans le cursus : 70h en 1ère année à l’institut contre 1400h en 2ème, 3ème et 4ème années. C’est donc une formation très axée sur la pratique. Pour accéder à l’Institut Régional de Formation aux Métiers de Rééducation et de Réadaptation, l’étudiant peut s’inscrire en L1 STAPS parcours kinésithérapie et passer le concours de fin d’année.
kiné

Passerelles et réorientation

L’année de PACES prépare à un concours. Par définition, il n’y a donc pas assez de places pour tout le monde. Pour cette raison des passerelles ont été mises en place pour permettre aux étudiants en PACES de se réorienter sans perdre d’année supplémentaire.

Au cours de cette année, il y a deux grosses vagues de réorientation :

  • A la fin du premier semestre, les 10% les plus mal classés à l’issus du premier concours sont réorientés d’office. Plusieurs possibilités s’offrent alors aux étudiants qui ne peuvent pas ou ne veulent pas continuer au deuxième semestre :
    • L’Université de Nantes, qui permet une réorientation interne dans d’autres filières : Droit, STAPS, Economie, Lettre, Sciences Humaines, Sciences… La sélection se fait sur dossier (notes du Bac + lettre de motivation). Cependant les dates limites de dépôt de ce dossier s’étalent de début décembre à fin janvier (certains donc avant le concours du premier semestre !).
    • Des instituts privés, où la sélection se fait sur dossier :
      • BTS d’Opticien Lunetier à l’ISO (Institut Supérieur d’Optique) de Nantes
      • L’Ecole supérieur d’Electronique de l’Ouest d’Angers
      • L’EME Bruz, c’est l’Ecole des Métiers de l’Environnement à Rennes
      • CPGE (Classe Préparatoires aux Grandes Ecoles) au lycée Saint-Stanislas à Nantes pour intégrer le cursus PCSI (Physique Chimie Sciences de l’Ingénieur) puis PC (physique chimie).
  • A la fin du second semestre, les étudiants qui ont une moyenne supérieure à 10/20 mais qui sont non classés sont appelés “reçus-collés” plusieurs possibilités s’offrent à eux pour ne pas perdre d’année scolaire :
    • Intégrer directement la L2 biologie/biochimie au sein de la Faculté de Science de Nantes, la sélection se fait alors sur dossier.
    • Intégrer Poly-Tech, le réseau universitaire d’école d’ingénieurs (Nantes et autres villes), où la sélection se fait sur dossier et entretien de motivation.