Les travaux en cours

Axe 1 Prévention et dépistage du cancer

DEDICACES

DEcision partagée dans le cadre du DépIstage du CAnCEr du Sein en soins premiers
Le projet a été monté par une équipe regroupant des chercheurs en soins primaires experts du domaine sous l'entête du Collège National des Généralistes Enseignants.
L'importance d'informer les femmes sur le dépistage du cancer du sein et de s'assurer qu'elles puissent faire un choix éclairé de participer ou non au dépistage constitue le postulat de départ du projet.
Le projet prévoit dans un premier temps de construire un outil d'aide à la décision pour le dépistage organisé du cancer du sein en France. Dans un second temps, nous évaluerons l'outil en réalisant une étude randomisée.
Ce projet a été expertisé et financé par l'INCA dans le cadre de l'appel à projet DEPREV 2018 (Soutien aux projets et actions pour améliorer la prévention, le dépistage et la détection précoce des cancers)

OASE-MELANOME (ePHOTO)

« Optimisation de l'Accès aux Soins par les nouvelles technologies : une Etude randomisée évaluant l'impact d'un contact téléphonique et de l'envoi par le médecin généraliste de photographies de lésions suspectes de mélanome prises avec un smartphone, sur le délai d'accès à la consultation du dermatologue »
Le projet a été financé par la DGOS au titre du PREPS 2015.
Le projet associe le Département de Médecine Générale de Nantes, des représentants de l'Union Régionale des Médecins Libéraux, le service de dermatologie du CHU de Nantes, le service d'épidémiologie - santé publique du CHU de Nantes.
L'objectif est d'évaluer si le fait de prendre contact directement par téléphone avec le dermatologue et de lui envoyer par e-mail la photographie d'une lésion suspecte de mélanome permet de réduire de façon pertinente le délai d'accès à la consultation dermatologique pour les patients suivants.

CONCORD

Télé-expertise pour le dépistage du mélanome : analyse de la concordance des avis entre dermatologues, identification des situations à risque de discordance majeure, à partir d'une photothèque constituée de 180 lésions identifiées comme suspectes par les médecins généralistes.
Le projet propose une analyse secondaire à partir de matériel collecté lors du projet OASE Mélanome. Dans le cadre du projet princeps, les médecins généralistes du bras intervention ont pris en photo des lésions suspectes de mélanome avec leur smartphone lors de consultations.
Dans le cadre du projet CONCORD, les photos seront soumises à un panel de 7 dermatologues dans l'optique d'analyser la reproductibilité des avis.
Il s'agit d'une étude diagnostique de type observationnelle sur une cohorte prospective d'images recueillies au cours de consultations de médecine générale.
 

Axe 2 Prescription / déprescription

ACTION

Antibiotic - primary Care – IntervenTION
Effet sur les prescriptions d'antibiotiques d'une intervention multifacette menée par les délégués d'assurance maladie dans les cabinets de médecine générale comportant la démonstration de l'utilisation d'un outil internet d'aide à la décision : Antibioclic
Le projet a été financé au titre de l'appel d'offre DGOS PREPS 2019 et implique les services régionaux de l'Assurance Maladie, le service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Nantes, MEDQUAL et Antibioclic.
L'objectif de la recherche est d'évaluer l'effet d'interventions multifacettes sur les prescriptions des médecins généralistes en comparant les volumes d'antibiotiques délivrés au terme de 12 mois de suivi dans le cadre d'une étude comparant :
  • une intervention menée par les Délégués d'Assurance Maladie dans les cabinets de médecine générale, l'intervention associant une visite habituelle (avec sensibilisation sur l'antibiorésistance, travail sur les idées reçues, retour sur les pratiques) et la démonstration de l'utilisation d'Antibioclic (bras 1)
  • une intervention menée selon les mêmes modalités par les Délégués d'Assurance Maladie mais sans démonstration d'Antibioclic (bras 2),
  • comparativement à la pratique habituelle (bras 3).

DEPRESCRIPP

Jean Pascal Fournier, Jérome Nguyen-Soenen
Efficacité d'une intervention multi-facette de déprescription des inhibiteurs de la pompe à protons en soins primaires : Un essai pragmatique, prospectif, randomisé en clusters, contrôlé, en population
Le projet est financé au titre de l'appel d'offre DGOS PREPS 2019 et soutenu par les Caisses Primaires d'Assurance Maladie (CPAM) de Loire-Atlantique et Vendée.
Les recommandations de bon usage des IPP s'adressant aux médecins (notamment les médecins généralistes) sont insuffisamment suivies. De nombreux travaux de recherche dans le domaine de la déprescription se sont centrés sur le médecin et/ou sur la formation des médecins. Notre hypothèse est que favoriser une plus grande implication du patient pourrait être une alternative à la seule sollicitation des médecins.
L'objectif de l'essai est d'évaluer l'efficacité d'une intervention de déprescription multi-facette des IPP par sollicitation du patient et sensibilisation du médecin généraliste comparée à la seule sensibilisation du médecin et à la non-intervention.

Axe 3 Exercice pluri-professionnel

EVALUATION TRANSVERSALE DES EXERCICES COORDONNES

Effets des coopérations inter-professionnelles sur la santé des populations, sur les procédures de soins, et sur l'usage du système santé. Une évaluation à travers l'expérience du dispositif ESP-CLAP.
Le projet a été co-construit avec les Unions Régionales des Professionnels de Santé (médecin, pharmacien, kinésithérapeute, IDE, sage-femme, podologue) en Pays de la Loire, l'ARS Pays de la Loire et l'assurance Maladie en Pays de la Loire.
L'objectif est d'évaluer les effets dès lors que des professionnels s'engagent dans des dispositifs de coopérations, en comparant les procédures de soins, la mobilisation des ressources, et les données de santé des patients, selon qu'une population de patients est suivie dans un dispositif de coopération interprofessionnelle ESP CLAP, qu'il est suivi dans un dispositif de coopération interprofessionnelle d'une autre nature, ou qu'il est suivi selon les modalités de pratiques conventionnelles habituelles.

CONCERT MSP

La concertation pluriprofessionnelle au sein des maisons de santé : une étude interdisciplinaire.
Le projet Concert-MSP associe les équipes des Départements de Médecine Générale d'Angers, de Rennes, de Nantes et de l'EHESP (École des Hautes Etudes en Santé Publique), financé par l'IReSP (Institut de recherche en santé publique).
Il s'agit d'évaluer la mise en œuvre des réunions de concertation pluriprofessionnelles dans les MSP.

COLOMB

Efficacité d’une prise en charge COordonnée en soins primaires pour réduire le risque d’incapacité prolongée chez les patients présentant une LOMBalgie commune subaigüe – COLOMB Essai randomisé en grappe    / Financement PREPS. (Etude portée par le D.M.G. d'Angers avec une coordination du D.M.G. de Nantes pour la grappe d'investigateurs locaux)