• Jeudi 20 octobre 2022 de 14h à 17h30

La loi du 4 mars 2002 - dite loi Kouchner - relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé avait comme objectif principal de transformer la relation soignant-soigné en valorisant notamment l’autodétermination du patient. Aujourd’hui, si ces dispositions législatives font partie intégrante des pratiques soignantes, un certain nombre de questions persistent qui mettent parfois en difficulté les professionnels du soin et de l’accompagnement, les patients et leurs proches.

Séminaire Ethique Public

Médicaux, paramédicaux et personnel de direction et fonctions support des établissements sanitaires, médicaux sociaux et de l’aide à domicile

Pré-requis

  • Être en exercice dans un établissement sanitaire ou médico‑social

Objectifs de la formation

La loi Kouchner a-t-elle fait disparaître le paternalisme médical ? La relation de soin est-elle devenue strictement contractuelle ? L’exigence d’un consentement peut-elle prendre la forme d’une injonction ? Le consentement « libre » et « éclairé » : que signifie réellement être libre ? Être éclairé ? S’agit-il de conditions indépendantes ou de conditions complémentaires ? Quelle est la durée de validité d’un consentement ? Que faire lorsque le patient est incapable de s’exprimer ? Quelle place pour le consentement d’un majeur protégé sous tutelle ? … Nous répondrons ensemble à ces questions

Programme

en cours de finalisation ...

Suivez les échanges animés par un journaliste,
et interagissez en présentiel ou en visioconférence via un chat
 

Validation

Délivrance d’une attestation de fin de formation

Équipe pédagogique

Ce séminaire vous est proposé par le Dr Renaud CLÉMENT, Maître de conférences à l'Université de Nantes et Praticien Hospitalier en médecine légale au CHU de Nantes et par le Dr Miguel JEAN, Chef de service de la Consultation d’éthique clinique au CHU de Nantes et Directeur de l’Espace de réflexion éthique des Pays de la Loire